Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Projets des élèves de Kahani à Mayotte

Projets des élèves de Kahani à Mayotte

Menu
La Méchante Reine Habi ou le patrimoine retrouvé

La Méchante Reine Habi ou le patrimoine retrouvé

Pièce de théâtre imaginée et écrite par les élèves de 2ASSP1 Du Lycée de KAHANI

Pièce de théâtre imaginée et écrite par les élèves de 2ASSP1 Du Lycée de KAHANI

LA MÉCHANTE REINE HABI
OU
LE PATRIMOINE RETR
OUVÉ


PERSONNAGES

Le Narrateur
La Reine HABI
Le Vieil esclave
Des esclaves


Le Narrateur - Il était une fois, il y a de cela pas très longtemps, une île du charmant nom de
Mayotte dont la richesse reposait sur son patrimoine.
Malheureusement, pour entretenir ce patrimoine, qui consistait en l’exploitation des champs
de canne à sucre pour la production de sucre, la méchante reine Habi, qui était la
propriétaire de l’unique usine sucrière, martyrisait ses esclaves. Ces derniers travaillaient
jours et nuits sans un instant de repos, et ils recevaient très peu de nourriture. Un jour, un
cyclone dévasta les champs de canne à sucre et l’usine de la méchante reine Habi. Il y eut
beaucoup de morts et de disparus. La reine avait tout perdu. Les esclaves survivants
n’avaient plus de travail. Pour vivre, ils décidèrent alors …
La Reine – Oh ! J’ai tout perdu ! Je suis ruinée ! Oh pauvre de moi ! Que dois-je faire ? Que
dois-je faire avec tous ces esclaves ? Qu’est-ce qu’on va manger alors qu’on a tout perdu ?
Le Narrateur – Elle se pose des questions, quand tout à coup, un esclave lui dit…
Le Vieil esclave – Comme on a tout perdu, notre usine et nos champs de canne, on devrait
replanter des cannes, et des Ylanguiers.
La Reine – Oh, mon sauveur ! Tu viens de me donner une superbe idée. Mets- toi au
travail !
Le Vieil esclave – Mais, je ne peux pas travailler tout seul. Il faut qu’on se réunisse tous.
Le Narrateur – Aussitôt dit, aussitôt fait. Ils se mirent au travail. Les esclaves ramassent tout
ce qui traîne. La méchante reine Habi les accompagne.


Premier tableau : Au fond de la scène, deux esclaves prennent des briques, deux autres
apportent du sable, deux derniers transportent de l’eau. La méchante Reine Habi mélange le
tout avec l’un des esclaves. Tous ensembles, ils se mettent à reconstruire l’usine de canne à
sucre en chantant joyeusement.

Deuxième tableau : Au fond de la scène.
Deux premiers esclaves (s’adressant à des collègues) – Allez prendre les boutures
d’Ylanguiers et amenez-les ici !
Deux autres esclaves (s’adressant à un seul collègue) – Va chercher des pioches !
(L’esclave commence à creuser le sol)
Le Narrateur – Aussitôt dit, aussitôt fait !
(Les deux premiers esclaves plantent les Ylanguiers en chantant joyeusement)
Le Narrateur (seul sur scène) – Six mois plus tard, les esclaves ont fini l’usine et les
Ylanguiers ont poussé.
La Reine Habi – Je n’arrive pas à croire qu’on a pu tout recommencer. Grâce à vous tous,
mes chers esclaves ! Vous m’avez donné de bonnes idées .Mais, je suis toujours la REINE,
vous devez m’obéir !
(Les esclaves se jettent sur la méchante Reine Habi. La soulèvent, la transportent et la
jettent dans la chaudière rougeoyante de l’usine. La reine Habi se débat et hurle. Ils font la
fête. Ils chantent joyeusement)
Le Narrateur – Chers amis, il faut se méfier des esclaves qui ont tout donné pour
reconstruire leur patrimoine. Voilà bien pris, qui croyait prendre !


Elèves de 2 ASSP1 2014-2015 - Professeur de la classe Madame Violetta MALOSZYC